photo de famille

La fédération burundaise du Rugby approuve les nouveaux statuts à l’unanimité

Appuyé par l'ambassade de France au Burundi, le Comité National Olympique (CNO) et la Fédération Burundaise du Rugby (FBR) ont organisé, le 5 juillet 2020, une assemblée générale pour l'adoption des nouveaux statuts régissant les fédérations sportives nationales.


A l'unanimité, les membres de l'Assemblée générale de la FBR ont approuvé les nouveaux statuts ainsi que le code électoral qui seront désormais mis en application à la fédération du Rugby, tout comme les autres organisations sportives. Les responsables des clubs reconnus par la FBR surtout ceux qui participent aux différents tournois et championnats nationaux ont été conviés à cette activité. Après avoir lu les documents proposés et des éclaircissements distribués par Salvator Bigirimana, secrétaire général du CNO, des questions ont été posées par les participants qui ont tous adoptés.


Comme l'explique Albert Havyarimana, président de la fédération burundaise du Rugby, l'objectif de cette approbation est d'adapter les textes régissant les organisations sportives aux réalités du moment. «Avant la tenue de cette assemblée générale, le comité exécutif de notre fédération s'est réunie pour voir l'ensemble des améliorations que nous pouvons ajouter à nos anciens statuts pour l'adaptateur au modèle proposé par le CNO», indique-t-il. Après avoir passé en revue toutes les modifications nécessaires, poursuit-il, les nouveaux statuts et le code électoral ont été tenus à l'assemblée générale qui ont été adoptés à l'unanimité.


De la valeur ajoutée


Pour Albert Havyarimana, l'adoption de ces nouveaux statuts et du code électoral va apporter une valeur ajoutée dans l'organisation des fédérations sportives nationales. «Certaines irrégularités comme des présidents qui veulent s'éterniser à leurs postes ou des membres qui peuvent les destituer avant la fin de l'exercice de leurs mandats ne se produisent plus avec ces nouveaux statuts qui sont clairs sur tous les points de vue», observer-t-il. Comme il n'y avait pas encore manifesté de tels problèmes au sein de la fédération du rugby, ces textes vont servir de prévention au cas où ils se poseraient dans l'avenir. M. Albert Havyarimana trouve que les textes proposés par le CNO ont été minutieusement élaborés afin de pallier aux conflits qui pourraient se produire aux organisations sportives. 


Dans une ambiance cordiale, les membres de l'Assemblée générale de la Fédération burundaise du rugby ont clôturé les activités de cette journée en remerciant le Comité national olympique qui a initié ce projet combien bénéfique pour le mouvement sportif burundais. 

 

Comments

No comments made yet. Be the first to submit a comment
Already Registered? Login Here
Guest
mercredi 18 mai 2022
If you'd like to register, please fill in the username, password and name fields.