stage taekwondo En compagnie du SG du CNO et du président de la Febuta.

Stage technique pour entraîneurs de niveau 1 au Taekwondo

Financé par la Solidarité Olympique, un stage technique pour entraîneurs de premier niveau a été organisé, du 2 au 7 décembre 2019, par le Comité National Olympique en collaboration avec la Fédération Burundaise du Taekwondo (Febuta).


Venus des clubs triés à travers tout le pays, 30 jeunes entraîneurs dont trois filles ont participé au renforcement des capacités de cette discipline des arts martiaux. L'expert Sud-Coréen Sun Jang Lee a dirigé les travaux de cette activité qui s'est déroulée au Judo Sport Center de Bujumbura. Ancien champion du monde en 1985 et Professeur à l'université de Keimyung au département du Taekwondo depuis 1985, l'expert Sun Jang Lee a dispensé des techniques qui permettront aux participants de se perfectionner dans l'exercice de leur métier. Pour le directeur technique national de la Febuta Eugène Kagabo dit Rangira, il y a cinq ans, qu'un tel stage avait été organisé et porté des fruits qui ont permis au Taekwondo burundais de se hisser en première place au niveau régional de la Zone V. « Cette formation offre la possibilité aux jeunes entraîneurs de progresser techniquement puisqu'ils ont appris des connaissances qui leur permettront de s'améliorer d'abord afin de rehausser le niveau de pratique de leurs élèves ensuite », explique-t-il.


Comptant plus d'une cinquantaine de clubs affiliés à la Fédération Burundaise du Taekwondo, les trente participants ont été sélectionnés suivant les performances de leurs clubs lors du championnat national et celui qui a dernièrement opposé les enfants d'entre 8 et 16 ans. Dispensé par un expert d'origine sud-coréenne qui parle anglais, la capacité linguistique a été tenue en considération pour que les participants puissent bien assimiler la matière.


De l'engouement chez les stagiaires


Pour sa première visite au Burundi, l'expert Sun Jang Lee est agréablement surpris de rencontrer des jeunes entraîneurs appliqués. « Ils ont soif d'apprendre et manifestent l'envie d'améliorer leurs connaissances et cela me plaît parce que c'est un très bon signe que le Taekwondo burundais dispose d'un bel avenir », estime-t-il. Afin de développer cette discipline sportive au Burundi, l'expert Sun Jang Lee trouve que le gouvernement doit s'impliquer pour son honneur comme cela se fait en Corée du Sud. En outre, des participations aux grands rendez-vous internationaux du Taekwondo ainsi que des échanges d'expériences avec des pays beaucoup plus évolués dans ce sport sont nécessaires pour rehausser son niveau. Rappelant les valeurs véhiculées par le Taekwondo: la discipline, l'éducation, la santé et l'autodéfense entre autres, l'expert devenu commentateur de Korea Broadcasting depuis les JO d'Athènes 2004 a exhorté les jeunes entraîneurs à les inculquer aux disciples de leurs clubs respectifs.


Maintenir le Taekwondo burundais au top


Selon Cyprien Bigirimana, président de la Fédération Burundaise du Taekwondo, l'organisation de ce stage technique vise le maintien de cette discipline des arts martiaux à la tête du classement sous régional. Rappelant l'exploit réalisé en 2012 lorsque la Febuta a obtenu la coupe du monde de la combativité dans l'espace francophone, le président Bigirimana constate que les connaissances transmises par l'expert Sun Jang Lee permettront au Burundi de se tailler une place de choix parmi les grandes nations africaines du Taekwondo. « En plus des techniques d'instruction dispensées sur notre sport favori, les jeunes entraîneurs ont eu la chance d'être enseigné par un grand champion du monde qui les a transmis cet esprit gagnant qu'ils vont nécessairement transmettre à leurs disciples », souhaite-t-il. Très optimiste sur l'avenir du Taekwondo local, Cyprien Bigirimpana estime que le Burundi dispose maintenant de bons athlètes capables de se mesurer et rivaliser avec les Taekwondistes du monde entier.


Pour le DTN et Coach principal de la sélection nationale Eugène Kagabo, ce stage intervient au bon moment puisque les athlètes de la fédération burundaise du Taekwondo sont invités à participer au championnat de la Zone V qui se tiendra à Arusha du 15 au 17 décembre 2019 et comptent mettre en pratique les techniques apprises au cours de ce stage pour le remporter.

 

Comments

No comments made yet. Be the first to submit a comment
Already Registered? Login Here
Guest
jeudi 30 juin 2022
If you'd like to register, please fill in the username, password and name fields.